maquila makila makhila Larressore canne bâton de berger basque makhila, makilak, arme blanche, néflier, épée, bâton de marche, pélerin, saint jacques de compostelle, canne, euskal, euskali
Pays Basque
EIRL
      Hôtels       Locations

  Makhila ou makila, le bâton du berger basque

Le makhila, aujourd'hui objet de distinction, était dans le passé, depuis le moyen-age, à la fois un bâton de marche, un aiguillon de berger et une arme de défense grâce à sa pointe en acier forgé dissimulée dans le pommeau.

maquila makila makhila

Choisi pour sa grande solidité, le néflier est entaillé sur pied au printemps, à la montée de sève. Des cicatrices se forment jusqu'au début de l'hiver et gravent en relief des motifs décoratifs sur la tige .

Le bois est alors coupé, écorcé et redressé à la chaleur d'un four. Il attendra de nombreuses années de séchage avant d'être teinté et monté en makhila.

maquila makila makhila 

La tige de néflier est gainée dans sa partie haute de tresse de cuir, ou habillée de métal plus ou moins précieux : cuivre, maillechort ou argent (modèle photographié). 
Le pommeau est soit en corne soit métallique ciselé aux initiales du propriétaire. 
Une devise évocatrice et personnalisée est inscrite sur la virole, choisie soit par le propriétaire, soit pour la personne destinataire du makhila que l'on veut honorer. Ici à gauche :

"IDIAK ADARRETIK GIZONA HITZETIK"
"On reconnaît les taureaux à leurs cornes, 
l'homme à sa parole"

Une dragonne en cuir tressé fini de l'habiller

Le bas du makhila est équipé également d'une virole finement décorée et se termine par un puissant trèfle qui assure une bonne accroche dans les sols des montagnes basques.

maquila makila makhila

maquila makila makhila
 

Réalisation Newtic -  - Info légales